Photographie

Fonds d’écran Images Pour la xénophobie

Fonds d'écran Images Pour la xénophobie

Original picture here

Arthur Goldstuck a mis en garde que les enfants sont susceptibles d’être exposés à ces images violentes, si elles vont sur Facebook, et ils pourraient les traumatiser.

Il ajoute que tout cela est l’inconvénient des médias sociaux, le positif a été de savoir comment Twitter a été utilisé pour mobiliser les gens contre la xénophobie.

"Il ya eu cette «Non à la xénophobie» la campagne qui a abouti à l’autobus de la paix qui allait de Gauteng à KZN pour les gens d’exprimer activement leur soutien dans ces marches contre la xénophobie. Voilà une effusion fantastiquement positif de vrai militantisme, par opposition à des personnes simplement retweeting quelque chose en pensant qu’ils sont des activistes," il a dit.

Note de Veille a reçu des messages de résidents inquiets Durban se renseignant sur la validité des messages entourant les attaques xénophobes.

Messages, qui ont circulé via Facebook et WhatsApp, ont planifié des attaques détaillées qui doivent se produire dans et autour de Durban.

Il ya aussi un certain nombre de vidéos très graphiques et de photographies, prétendant être des incidents xénophobes qui se déroulent actuellement à Durban.

Une des photos largement diffusés est d’un homme englouti dans les flammes avec deux policiers à l’arrière-plan.

Fonds d'écran Images Pour la xénophobie

Original picture here

La police KZN ont averti photos et vidéos indépendants et anciens, ainsi que de faux messages sur des attaques imminentes sont provoquant une panique inutile. Voici quelques-uns des messages d’canular qui ont fait le tour:

Pendant ce temps, Jane Thomas Linley-interrogé un homme du Malawi vivant à Durban qui est terrifiée pour sa vie suite à des attaques xénophobes barbares de cette semaine.

Jane ne peut retenir ses larmes à la fin, comme elle l’entend sur les difficultés et le chagrin, il, et d’autres comme lui, vont à travers.

(Photo: Zongile Mthimkhulu, stand-off au Point Road de Durban)

Comments are closed.